lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

insolite: Une boule de cheveux de 125g retirée de l'estomac d'une petite fille

Début 2015, une jeune femme française aussi avait été opérée du fait de son syndrome de Rapunzel.

SYNDROME DE RAPUNZEL - Des médecins australiens ont sauvé la vie d'une petite fille de 5 ans, après lui avoir retiré de son ventre une masse de cheveux de 125 g qui était coincée dans son estomac.

La littérature médicale nous gratifie parfois de découvertes pour le moins tirées par les cheveux. Les médecins de l'Université d'Adélaïde en Australie sont bien placés pour en parler.

Début mai, une petite fille de 5 ans, incapable de manger, se plaignait de douleurs au niveau l'abdomen, rapporte le Dr Thomas Cundy, pédiatre au service de chirurgie pédiatrique de l'Hôpital d'Adélaïde (Australie du Sud), dans le journal médical en ligne BMJ Case Reports.

Au travers d'examens médicaux, les médecins ont constaté que la jeune fille souffrait de trichomanie. Un trouble du comportement assez rare qui se caractérise par l'arrachage compulsif de ses propres cheveux ou poils. L'enfant a confirmé qui lui arrivait de vomir des touffes de poils et qu'elle en trouvait parfois dans ses selles.

Autrement dit, la jeune fille mâchait et déglutissait ses cheveux. Les médecins ont donc décidé de faire passer un scanner abdominal à la jeune enfant. C'est là qu'ils ont découvert sur les images qu'un agglomérat de cheveux associé à des débris alimentaires (un trichobézoard) était coincé dans son estomac avec un prolongement au niveau de l'intestin grêle, causant une lésion importante.

 

 

120 cas connus dans le monde

Une découverte étonnante qui a permis aux médecins de diagnostiquer un syndrome de Rapunzel. Un affection assez rare, dont seulement 120 cas sont  connus dans le monde. En France, une adolescente autiste de 17 ans a été opérée début 2015 pour une affection du même type.

Le syndrome de Rapunzel peut notamment causer une inflammation du pancréas (pancréatite). Une affection mortelle. L'intervention chirurgicale au niveau de l'estomac a duré deux heures et a permis de retirer un volumineux trichobézoard de 125 grammes (soit l'équivalent d'un chaton de deux semaines !).

La totalité de la masse a été extirpée en bloc. Aujourd'hui, la jeune fille a retrouvé l'appétit et devrait pouvoir reprendre une vie normale. Elle a été prise en charge pour suivre une thérapie pour soigner son trouble du comportement.



05/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres