lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

Ces 6 aliments ordinaires sont potentiellement toxiques

On avait déjà que les fruits de mer ou la viande crue pouvaient être dangereux, mais qui aurait cru que la noix de muscade ou la pomme pourraient nous rendre malades ?

Noix de muscade

L’épice idéale pour agrémenter une purée de pommes de terre peut, si elle est consommée en grande quantité, avoir de sérieux effets hallucinogènes ! Mais ce n’est pas une raison pour tenter le diable : en effet, la myristicine, la substance active de la muscade, provoque à forte dose des vomissements, des étourdissements, une transpiration abondante et de forts maux de tête. Ces effets délétères peuvent durer plusieurs jours et certains cas de décès par overdose ont même été rapportés !

Pomme

Les pépins de la pomme contiennent de l’amygdaline, une molécule qui se transforme rapidement dans l’organisme en cyanure d’hydrogène. À petite dose, les vomissements et les étourdissements font déjà partie du menu, mais à forte dose les choses deviennent sérieuses : les reins sont touchés et les risques de coma ne sont pas négligeables ! Ne vous inquiétez pas outre mesure si vous avez ingéré quelques pépins ; en revanche, ne jouez pas à en manger par poignées… La même règle s’applique d’ailleurs à tous les pépins et noyaux, tous toxiques à forte dose, de la prune à l’abricot en passant par la poire, la pêche ou la cerise…

Pomme de terre

La bonne vieille patate est délicieuse (pas trop de muscade dans la purée, on vous le rappelle !), mais il convient de faire particulièrement attention dès qu’elle se met à devenir verte : votre visage pourrait bien prendre la même couleur si vous la consommez quand même. En effet, la couleur verte indique la présence de solanine dans le tubercule, une substance toxique capable de provoquer des troubles gastro-intestinaux, des hallucinations, la paralysie et même la mort !

Quinoa

Très tendance, ce « super aliment » a acquis ses lettres de noblesse ces dernières années chez les gens soucieux d’éviter le gluten, par exemple. Mais beaucoup de gens oublient que, comme les lentilles, le quinoa doit impérativement être rincé avant consommation. En effet, c’est la seule manière de le débarrasser des saponines, que certaines personnes digèrent très difficilement, et qui peuvent causer des problèmes gastriques et des crampes d’estomac.

Haricot blanc

Base du cassoulet, le haricot blanc est délicieux et fondant, mais il peut aussi vous rendre malade si vous ne le préparez pas correctement. En effet, comme bien des haricots, il contient, quand il est cru, du cyanure et peut donc vous tuer si vous en mangez en grande quantité. Et même si l’idée ne vous viendrait sans doute pas à l’esprit de le consommer cru, faites-le quand même cuire au moins dix minutes avant de l’utiliser dans n’importe quelle recette.

Haricot rouge

Comme son cousin blanc, le haricot rouge ne peut jamais être consommé cru. En effet, il contient de la phytohémagglutinine, une substance capable de vous causer quelques légers troubles de l’estomac dans le meilleur des cas et une véritable intoxication alimentaire dans le pire des cas. De rares cas de décès ont même été rapportés ! Alors faites bouillir vos haricots rouges au moins dix minutes avant de les cuisiner (et débarrassez-vous de l’eau de cuisson, bien sûr). Surtout si vous voulez les intégrer à une cuisson mijotée à basse température, car c’est alors qu’ils pourraient devenir cinq fois plus toxiques si vous ne les avez pas fait bouillir au préalable ! Dans le doute, achetez vos haricots rouges en conserve…

 

si d'aventure vous n'etes pas sur de la nourriture ou de la boisson que vous avez consommée, dans les cinq minutes qui suivent je vous conseille cet elixir:

15_pulpe-aloes.jpg

contactez moi !! la livraison est gratuite!! une vrai mine de plaisir et de santé (44657857 ou thejr2@yahoo.fr)



14/02/2015
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres