lemanagerprecieux

lemanagerprecieux

periscope, l'application à l'origine du scandale SERGES AURIER

2984623lpw-2984913-article-jpg_3373993_660x281.jpg

Développée par deux jeunes Américains, rachetée en 2015 par Twitter, l'application "vidéo" connaît son heure de gloire avec l'affaire PSG. Explications:

 

Kayvon Beykpour et Joseph Bernstein l'avaient initialement développée pour pouvoir diffuser sur Twitter de petites vidéos « en direct » des événements marquant l'actualité. Periscope s'est aujourd'hui transformée en un immense parloir où les internautes des cinq continents soliloquent face à un auditoire virtuel de plusieurs millions de personnes. En quelques mois, elle est devenue un défouloir géant où n'importe qui peut prendre la parole... pour le meilleur comme pour le pire. Comme l'a démontré le footballeur du PSG Serge Aurier qui y a insulté Laurent Blanc et les membres de son équipe en fin de semaine dernière.

Periscope n'en demeure pas moins un outil appréciable et très utilisé par les médias. C'est ainsi que Le Point.fr diffuse régulièrement des vidéos, via le compte Periscope de ses journalistes, pour faire vivre à ses lecteurs les reportages comme les interviews de sa rédaction

Une idée née en Turquie

L'aventure « Periscope » commence en 2013 lors des manifestations à Istanbul du parc Gezi et la place Taksim. « À l'époque, en voyage en Turquie, j'étais frustré qu'aucune vidéo ne soit accessible pour voir ce qui se passait », témoigne Kayvon Beykpour, devenu aujourd'hui PDG de l'entreprise. Puisqu'aucun outil ne répond à ses attentes, il s'emploie à le créer avec un ami, Joseph Bernstein.

Ces deux Américains n'en sont pas à leur coup d'essai. Un an avant, ils ont fondé une première start-up à leur sortie de l'université de Stanford (Californie). Les deux garçons n'ont pas tardé à revendre cette petite entreprise d'apprentissage online (TerrblyClever). Avec le petit capital amassé, ils peuvent se consacrer au développement de leur idée.

Success-story

Entre février 2014 et janvier 2015, les deux garçons développent donc le programme informatique permettant de diffuser des vidéos sur la plateforme de microblogging Twitter. D'abord surnommée « Bounty », cette application vise à transformer n'importe quel téléphone en caméra susceptible de diffuser en « live » des images animées, et ce, sans limitation de durée.

Un prototype est présenté, dans un café, à Jessica Verrilli, directrice du développement de Twitter, début mars 2015. L'application lui fait une si forte impression qu'elle présente immédiatement Beykpour et Bernstein au PDG de la plateforme, Dick Costolo, mais aussi à Jack Dorsey, « inventeur » de Twitter. Et, avant même que les deux amis aient commencé à diffuser leur appli sur le Web, le géant américain leur rachète. Le montant de la transaction est secret, mais plusieurs sources évoquent un montant de 75 à 100 millions de dollars.

Une appli en plein boom

Kayvon Beykpour et Joseph Bernstein, 26 ans à l'époque, restent au sein de l'entreprise pour continuer de la développer. Notamment sur mobiles. Son succès dépasse leurs espérances. En une semaine, plus d'un million d'internautes téléchargent Periscope. En août 2015, le seuil de dix millions d'utilisateurs est dépassé. En janvier dernier, 350 000 heures de vidéos étaient mises en ligne quotidiennement.

Officiellement, les vidéos posées ne restent disponibles que 24 heures. Elles sont censées s'effacer, comme les photos de Snapchat, au-delà de ce délai. « L'objectif de Periscope n'est pas de créer une bibliothèque mondiale de vidéos comme YouTube, mais de favoriser vraiment la diffusion d'informations en direct », arguent ses fondateurs. Rien n'empêche cependant, techniquement, que des tiers les téléchargent et les archivent. C'est ce qu'expérimente aujourd'hui Serge Aurier ,dont les exploits sur « Periscope » circulent toujours sur la Toile bien que l'enregistrement initial ait disparu de l'appli

(source: lepoint.fr)



15/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres